SOCIAL-SANTE-CCAS

Dernière modification apportée le vendredi 17 septembre 2021 à 11:02:23.




INFOS DIVERSES

Au 1er janvier 2021, les pensions de base versées par la Caisse nationale d’assurance vieillesse seront revalorisées de 0,4%. Voici comment est déterminé ce chiffre.

Un petit coup de pouce en 2021. Contrairement à 2020 où les retraites de base avaient été revalorisées de façon différente en fonction des ressources, en 2021, toutes les pensions seront revues à la hausse de 0,4%. Un chiffre faible qui relève du mode de calcul de la revalorisation fixé par l’article L. 161-25 du Code de la Sécurité sociale. La loi précise en effet que le montant des retraites évolue au 1er janvier de chaque année en fonction de la progression de la valeur moyenne de l’indice des prix à la consommation, hors tabac, sur la période novembre l’année précédente à octobre de l’année en cours par rapport à la valeur moyenne de l’indice sur la période novembre deux ans plus tôt à octobre une année avant.
Si l’on traduit cette règle pour la revalorisation du 1er janvier 2021, il faut donc faire la différence entre la moyenne annuelle de l’indice des prix à la consommation hors tabac pour les mois de novembre 2019 à octobre 2020 (-0,2%) et cette même moyenne annuelle pour les mois de novembre 2018 à octobre 2019 (0,6%). Les chiffres pris comme référence sont ceux de l’Insee.
“En prenant en compte ces chiffres la revalorisation du 1er janvier 2021, on arrive à 0,4%”, indique la direction de la Sécurité sociale. Ce chiffre n’est pas une surprise car il avait déjà été annoncé dans la synthèse des comptes de la Sécurité sociale, publiée le 29 septembre dernier. “La revalorisation des prestations sociales au 1er janvier sera donc bien celle calquée sur ce que prévoit la loi. Les retraites seront donc revalorisées de 0,4% au 1er janvier”, confirme de son côté le Secrétariat d’État chargé des retraites. Extrait : www.capital.fr/

Des prothèses auditives intégralement remboursées

Dernière étape de la réforme « 100% santé » débutée en 2019, plusieurs modèles de prothèses auditives seront intégralement remboursés. Après certains soins dentaires et des lunettes entièrement remboursés par l’Assurance maladie et les mutuelles, en 2020, la réforme s’appliquera donc à ces dispositifs auditifs habituellement très onéreux. Les appareils d’entrée de gamme seront vendus 950 euros pièce et entièrement remboursés par la Sécurité sociale et les complémentaires santé. Pour les modèles plus sophistiqués, les prix resteront libres et le remboursement pourra varier de 400 à1700 euros. Extrait : AF2ACÔTE D’AZUR

Durcissement des règles pour les plateformes de location
A partir du 1er janvier toute plateforme qui publie une offre de location meublée touristique devra préciser si elle émane d’un particulier ou d’un professionnel selon un décret du 14 décembre 2020.
Extrait : AF2ACÔTE D’AZUR
L’homéopathie ne sera plus prise charge

Les spécialités et préparation homéopathiques ne seront plus prises en charge par l’Assurance maladie. Leur taux de remboursement avait déjà été de 30% à 15% début 2020. Extrait : AF2ACÔTE D’AZUR

Ma Prime Rénov’ élargie

A partir du 1er janvier 2021, le dispositif Ma Prime Rénov’ sera étend à tous, sans conditions de ressources. Ainsi, les travaux de rénovation énergétique entamés à partir du 1er octobre seront éligibles à crtte aide à la rénovation énergétique des logements, de manière rétroactive.
Extrait : AF2ACÔTE D’AZUR

A compter du 1er janvier : carte d’identité obligatoire pour les vélos

Les vélos neufs vendus en magasin devront obligatoirement porter un identifiant unique auquel seront attachées les coordonnées de son propriétaire. Au-delà de l’effet dissuasif, les forces de l’ordre équipées et formées pour consulter le fichier national pourront directement contacter le propriétaire lorsqu’un vélo est retrouvé. Cette obligation entrera en vigueur le 1er juillet 2021 pour les véhicules d’occasion vendus en magasin. Chaque année, environ 300.000 foyers sont victimes de vol de vélo. Extrait : AF2ACÔTE D’AZUR